AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

ROMY ✎ take a breathVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: ROMY ✎ take a breath Dim 13 Mar - 21:21

" passe ta souris sur l'avatar "
ashley benson & STARBUCKS CRAZY
Romy Halstead

23 anscélibatairebonfire heart
NOM Halstead était le nom de famille de mon père. J'ai hérité de ce nom à ma naissance, même si mes parents ne sont pas rester longtemps ensemble. Au départ, ce n'était qu'une aventure d'un soir, mais ils se sont finalement fréquentés durant quelques mois qui se sont finalement transformée en deux ans. Lorsqu'il est parti et que ma mère est décédé dans l'incendie de notre maison, j'ai été adopté par la famille Hopkins. PRÉNOM Romy Amélia, deux prénom que mes parents, ou plutôt ma mère, ont choisis pour moi à ma naissance. Romy parce qu'ils trouvaient cela court et Amélia puisque c’était le prénom de ma grand-mère. SURNOM écrire ici DATE DE NAISSANCE Je suis née le 16 avril 1992 à Victoria, mais j'ai vécue une bonne partie de ma vie à Vancouver. LIEU DE NAISSANCE Je suis née à Victoria avant de déménager avec ma mère à Surrey. Puis je me suis retrouver à Vancouver une fois adoptée. ORIGINES ET NATIONALITÉ Si je ne me trompe pas, je suis Canadienne et Américaine. CLASSE SOCIALE Je dois dire que je vis bien depuis plusieurs années, donc je peux dire que je vis dans la classe moyenne. COMPOSITION FAMILIALE Un beau-père, une belle-mère, un demi-frère un oncle, une demi-soeur et un père biologique. RANG DANS LA FAMILLE Je pense que je suis la dernière de la famille. ORIENTATION Aux dernières nouvelles, je pense être hétérosexuelle. Je n'ai jamais vraiment été intéressé par le même sexe que moi. MÉTIER Lorsque j’étais jeune, je pensais aller en art, j’adorais la danse et le dessin, mais en faisant la connaissance de mon père adoptif et surtout lorsqu’il m’a amenée avec lui durant un voyant humanitaire en Afrique, j’ai voulu faire comme lui. Donc j'ai commencé une vie étudiante en médecine. Lorsque j'ai appris pour ma sœur, j'ai finalement changer d'idée et suis devenue pâtissière et j'ai même ouvert ma propre boutique. CARACTÈRE disons que j’ai un caractère bien à moi et tout dépends de la personne avec qui je partage. Il arrive même que certain traits se contredise, mais pourtant, ils sont bien présent. Je suis du genre : Aimable ; Affectueuse, Boute en train, Chaleureuse, Douce, Naturelle, Ouverte d'esprit, Rêveuse, Souriante, Sympathique, Créative, Débrouillarde, Fidèle, Efficace, Minutieuse, mais malheureusement, je suis également : Agité, Curieuse, Gamine, Obstiné, Sensible, Susceptible, Borné, Dérangée, Impulsive, Imprévisible, Mystérieuse, Perfectionniste, Méfiante, Têtu..
Je suis très gaffeuse et je ne passe pas souvent inaperçue, par moment cela m’a attiré des ennuis. Lorsque je suis nerveuse, je joue souvent avec une mèche de mes cheveux ou alors je me ronge les ongles. Il m'est déjà arrivé de me ronger les ongles jusqu'au sang. Au final, maman m'avait déjà attaché des mitaines de laines aux mains durant des semaines pour que j'arrête cette manie, mais je joue toujours avec une mèche de cheveux. Même si je donne l'impression du contraire, je suis plus intelligente que vous le pensez. J’ai un QI plus haut que la moyenne, j'ai même sauté une année. J'ai une mémoire photographique. Ce qui veut dire que peu importe ce que j’étudiais, je gardais tout en mémoire, et j’avais la plupart du temps les meilleures notes. Et même avec tout ce que j'ai vécu, j'ai réussi à rattraper mon retard. Je ne pars jamais sans mon agenda, mon portable et surtout mon IPod. Je suis très organisé et là ou je reste, tout est classé que ce soit dans le réfrigérateur, mes produit de beauté, livres, films, etc. tout chose à sa place. J'adore faire la cuisine. J’ai déjà embrassé un garçon que je ne connaissais pas juste parce que je le trouvais mignon. J'adore le dessin, l'écriture et la photographie, se sont mes passe-temps préférés. J’ai déjà participé à de nombreuses œuvres de charité. J'ai déjà tenté de fumer et j'ai détesté ça. J’ai déjà fait une tentative de suicide que j’ai regretté immédiatement après. Je suis une romantique dans l’âme, donc les soirées au restaurant, le coucher du soleil sur la plage, ce sont des sorties que j’adore faire avec mon amoureux du moment. Mon pêché mignon, c’est le chocolat sous toute ses forme, quoique je préfère le chocolat au lait et le Nutella qui est mon plus GRAND pêché mignon. Je peux même le manger à la cuillère lorsqu’une rage de chocolat me prend. Je ne suis pas du genre SEX & DRUGS & ROCK'N ROLL, je fuis plutôt les fêtes du genre. Je suis une femme qui adore passé du temps tranquille avec ses amis ou même seule devant un bon film. J’adore le sport, même si je laisse croire le contraire. Je ne manque jamais une journée pour fait un footing le matin. Je pratique également la boxe et le yoga. Même si j’ai vingt-trois ans, j’ai encore mon âme d’enfant et j’adore tous les films de Disney. Je ne pense pas me défaire de ce petit côté. Il fait partie de moi et il m’offre l’enfance que je n’ai pas eue. Au lycée, je n’étais ni miss populaire, ni la Nerd de lycée. Je n’ai jamais apprécié ce genre de clique. J’essayais seulement d’être l’amie de tout le monde.
QUESTIONNAIRE

Quel est le souvenir que vous voudriez effacer ? Le jour de l’incendie de la maison est surement le souvenir que j’aimerais le plu oublier. Ce feu m’a enlevé, oui ma mère mon beau-père, mais également ma sœur jumelle. Elle était tout pour moi, c’était ma moitié. Je lui racontais tout. C’était ma vie. J’ai tout perdu cette nuit-là. Je suis morte dans cet incendie. Je donnerais tout pour revenir en arrière et arriver à tous les sauvés. Si rien de tout ça n’était arrivé, je n’aurais pas traversé toutes ses épreuves.

Quel a été le meilleur moment de votre vie ? Surement ma rencontre avec les Hopkins. Grâce à ma travailleuse social, j’ai trouvé une famille qui m’accepte come je suis. Avec eux, je me sentais en sécurité. Faut dire qu’il avait déjà adopté un garçon avant moi, donc il savait comment s’y prendre. Et puis, ils ont tout fait pour que je me sente à ma place et surtout accepté parmi eux. Kyle me traitait comme si j’étais sa petite sœur, même dans un sens c’était vrai. Bref, mon meilleur souvenir est sans aucun doute ma rencontre avec eux.

Quel est votre plus grand secret ? Je dois dire que je n’ai pas vraiment de secret. Je suis comme un livre ouvert. Je ne vois rien qui pourrait me compromette. Tout le monde ou presque est au courant de mon passé, enfin ceux qui veulent bien l’entendent. Peut-être le fait que ma raison ici est pour rencontrer demi-sœur ? Je dis souvent aux clients que je suis venue ici pour changer d’air et surtout pour oublier les blessures du passé.

Quels sont vos valeurs personnelles les plus importantes ? La valeur la plus importante pour moi est surement la a sécurité. J’aime me sentir bien là où je vais, me sentir en sécurité. Je tente de prévoir tout à l’avance afin d’être certaine qu’il n’y ait pas d’imprévu. Sinon, je dirais la famille et les amis, car ils sont pour moi ce qui est le plus chère à mes yeux. Je serais prête à tout pour eux. Je pourrais continuer ainsi en disant, la santé, le bonheur, la réussite, la justice, bref en tout il y a environ 284 valeurs et je pourrais même dire qu'elles sont toutes importantes pour moi...

STARBUCKS CRAZY
aerie

Valérie22 ansCanada
Coucou mes bichons !  :emu: Eh oui, j'appelle tout le monde mes bichons ou alors mes bichettes Razz J’avoue ne pas aimer parler de moi, moi voilà ce que j’ai envie de vous dire ! Je suis une enfant dans un corps d’adulte. Personne ne pourra me changer sur ce point ! Quand je peux, je suis une vraie gamine et j’adore rire et faire rire le monde.    Je suis une fane inconditionnelle des séries et films fantastique ( Harry Potter, Le seigneur des anneaux, Vampires Diaries, Teen Wolf, Twilight, The Host, L'univers Marvel & DC Comics ) et j'en passe, je dois dire que les films, j'en mange pour déjeuner, dîner et souper !  :nutella:  Je peux en écouter toute la journée sans arrêt ! J'adore aussi les livres dont les titres sont longs et compliqué, mais ça reste dans le fantastique aussi. J'adore aussi les séries policières ou il y a de l'action, du suspense. La seule catégorie que j'écoute pas c'est les films d'horreur ou c'est vrai les films pour adultes, beurk ! Sinon, je suis très contente d'administrer ce forum ! C'est mon petit bébé !! :ticoeur: Si vous avez des questions, harcelez moi par MP, j'adore !  :héhé:   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: Re: ROMY ✎ take a breath Dim 13 Mar - 21:21

be strong

Le temps ne cicatrise pas les outrages du temps.
Je sentais la chaleur me caresser la peau, mais je me sentais surtout suffoquer par la fumée qui entrait dans ma chambre. C’est étrange puisqu’à peine quelques minutes plus tôt je rêvais d’un feu qui brûlait dans une cheminée et voilà que je me réveille dans une maison en flammes. Je ne savais pas ce qui se passait et tout ce que j’entendais c’était les cris de ma famille. Les pompiers n’étaient pas encore arrivés et s’ils n’arrivaient pas dans les cinq minutes, je crois qu’ils n’auraient plus rien à sauver. Au même moment où cette pensée me traversa l’esprit, j’entendis les sirènes retentir à l’extérieur de la maison. Ils arrivaient, mais je sentais déjà la fumée entrer dans mes poumons. Je n’arrivais plus à respirer normalement, malgré la couverture que j’avais devant le visage. Je me sentais tellement fatiguée que j’arrivais à peine à garder les yeux ouverts Je tentai de regarder ma sœur jumelle dans son lit, mais la fumée était trop épaisse. « Cora !! Coraaaaa…Co…» Les paupières lourdes, je sombrais finalement dans les ténèbres après avoir vue les secours arriver. Ce n’est que quelques jours plus tard, soit trois jours exactement, que je me réveillai à l’hôpital, perdue. Je ne savais pas ce qui venait de se passer. Je regardai autour de moi, les infirmières s’attardaient à leurs tâches quotidiennes, mais je remarquai qu’il y avait des policiers à l’extérieur de ma chambre qui parlait avec mon médecin, enfin c’est ce que j’avais déduit en les voyant me jeter des regards ici et là. Je me relevai tranquillement dans mon lit puisqu’ils se dirigeaient tous vers moi. « Bonjour Romy. Comment te sens-tu ? » Je les regarda sans vraiment comprendre ce qui se passait.  « Je vais bien, enfin je crois… Pourquoi il y a des policiers ? Et c’est qui cette dame ? » Alors que je regardais derrière les policiers, une dame s’avança vers mon lit et se présenta comme travailleuse sociale. Ça voulait dire quoi au juste ? « Je suis désolé mademoiselle Halstead, mais vous êtes la seule qui à échapper aux flammes. » L’un des policiers me regarda avec des yeux tristes. Un peu plus et j’aurais pu les comparer à ceux du Chat Potté dans Shrek. « Quoi… Non ça ne c’peut pas… Je les ai entendus crier… Ils… ils… Cora…» Je baissa la tête afin de comprendre ce qui venait de se produire. J’avais à peine douze ans. Je ne pouvais pas être orpheline. C’était impossible !!! Cela ne pris que quelques minutes avant que tout se replace dans ma tête. La maison, les flammes, moi criant et puis plus rien. « Alors… que va-t-il se passer pour moi. Je n’ai plus de famille… enfin je crois… » Je regarda la dame soupirer de tristesse puis m’annonça qu’elle avait trouvé une famille d’accueil pour moi le temps qu’elle retrace mon père biologique ou d’autres membres de ma famille. Je secouai la tête. Je ne voulais pas aller en famille d’accueil. Je me débâtis dans mon lit au point que les policiers ont dû me retenir. J’avais entendu parler de plusieurs histoires où les enfants étaient maltraités, abusés, etc. mais la dame m’assura que c’était une bonne famille.
☆ ☆ ☆
Elle se trompait au plus haut point. C’était loin d’être une bonne famille. Si on se fiait aux apparences, oui n’importe qui pouvait dire qu’ils étaient la parfaite petite famille d’accueil, mais une fois qu’on y est et qu’on y vit, c’est tout le contraire. À chaque fois que je sortais de ma chambre, on me bousculait dans les couloirs sans s’excuser par la suite. Toujours la dernière pour avoir la salle de bain, pour manger et niveau vêtement c’était horrible, on m’habillait dans les friperies contrairement aux autres. J’étais vraiment traitée comme un déchet. Je n’avais pas ma place dans cette famille. Une chance, je n’y suis resté que quelque mois, mais quelques mois de trop. J’avais menacé ma travailleuse sociale que si elle me trouvait pas une autre famille, je m’enfuyais pour ne plus jamais revenir en ville. Cela ne pris que quelques jours avant qu’elle ne me trouve une nouvelle famille. Ils n’avaient qu’un fils plus âgé, également adopté. Ils n’avaient pas d’enfant à eux, mais l’adoption avait toujours occupé une place importante dans leur vie. « Romy, je te présente Kyle, Jessica et Sam Hopkins. » Je les regardai tout à tour sans m’approcher d’eux. Pour moi c’était des inconnus et cela allait prendre du temps avant que je m’attache à eux… Enfin c’est ce que je pensais… Après quelques semaines ou plutôt des mois, je me sentais comme chez moi. J’avais réussi à m’adapter à leur vie et eux à la mienne. Il ne faisait rien pour remplacer mes parents et ils avaient mis ce point au clair dès le début. Kyle, comme je l’appelle, m’a raconté qu’il avait vécu une situation semblable à la mienne, donc c’est peut-être pour cette raison que je me suis rapidement attaché à lui. Ensemble on faisait souvent des activités et avec Jessica et Sam, ils m’aidaient à prendre soin de moi, faire la cuisine, etc. Je ne les ai jamais vues comme parents, mais plutôt comme tuteurs. Ils m’avaient adopté pour me donner la chance d’avoir une meilleure vie. Seulement, lorsque Sam est tombé dans le coma, j’ai cru tout perdre.
☆ ☆ ☆
Lorsque Sam est parti pour faire médecin sans frontière, rien n’était plus pareil. Kyle, étant plus âgé que moi, il avait déjà quitté la maison. Jessica était là, mais elle était enceinte, donc elle prenait soin d’elle et je me sentais délaissé. Enfin pas vraiment, mais j’avais du mal à me sentir à ma place maintenant que Kyle n’était plus là. Au départ, je me disais que dès que j’aurais la majorité j’irais en appartement, mais je ne voulais pas laisser Jessica et le bébé seuls. Disons simplement que la situation était très compliquée. Ensuite lorsqu’on a reçu des nouvelles de Sam, j’avais à peine dix-sept ans. Et c’était déjà la fin du monde pour moi. J’avais perdu mes parents et je n’avais pas envie non plus de perdre ma famille de nouveau. J’étais encore instable depuis l’incendie et un rien créait en moi de la peur, de l’anxiété… Et je crois que c’est pour ça que je suis partie. Un soir, après avoir entendu Jessica pleurer toute la nuit, j’ai fait mon sac, avec quelques vêtements et un peu d’argent et je suis partie. Je me suis promené dans la ville durant plusieurs jours avant qu’il ne me retrouve. C’était Elliot, le meilleur ami de Sam. Jessica avait dû lui téléphoner en voyant ma disparition et comme il était policier c’était son boulot. Lorsqu’il m’avait retrouvé, j’étais au parc et je regardais les familles jouer au ballon. Elliot n’avait jamais été très affectueux et je pense même que c’était la première fois où on avait une vraie conversation. « Ta famille te manque. » Ce n’était pas une question, mais je lui répondis calmement. « Oui. » On resta là, quelques minutes à regarder devant nous avant qu’il ne brise le silence ; « Jessica m’a téléphoné… Elle m’a dit pour la lettre » Avant de quitter la maison, j’avais écrit une lettre à Jessica pour lui dire ce que je vivais. Je ne voulais pas partir sans rien lui dire, mais la confronter était trop dure pour moi. Surtout dans cette situation. « Ça ne m’étonne pas… » Ma réponse n’étant en rien méchante, c’était seulement pour lui faire savoir que j’étais au courant. « Je te propose un truc, comme tu ne veux pas rajouter de poids sur les épaules de Jessica, que dirais-tu de venir vivre chez moi ? » Je me retournai vers lui ne sachant pas s’il disait la vérité ou s’il se moquait de moi. Voyant mon expression, il me fit signe qu’il était sérieux. « Euh… ouais ? Tant que tu ne joues pas le papa poule… » Il acquiesça et ramassa mon sac avant de se lever. « Allez viens on rentre, j’en ai déjà discuté avec Jessica et elle est d’accord, tant que tu lui rends visite. Et puis une douche te ferait pas de tort » Je me mis à rire et me leva à mon tour avant de le suivre. Depuis ce jour-là, j’ai vécue chez Elliot Harendale le temps de commencer l’université et que je déménage dans un bel appartement à Victoria.
☆ ☆ ☆
Victoria n’était pas mon premier choix comme ville pour partir étudier en médecine. J’avais choisi ce domaine grâce à Sam. Il m’avait amené avec lui durant un voyage pour me faire découvrir son métier. J’avais adorée et aimant être présente pour les autres, je me voyais bien médecin également. Seulement, la vie en a décidé autrement pour moi. Alors que je me cherchais un appartement plus près de l’université, ma travailleuse sociale me fit une visite surprise chez Elliot. Elle avait été mise au courant que je vivais chez lui suite à ce qui venait de se passer. « Bonjour Romy. Comment vas-tu depuis ma dernière visite ? » Je la fis entrer et on s’installa dans la cuisine. Je lui servis un café puis elle passa directement aux choses sérieuses. « Tu te souviens de notre première rencontre ? Je t’avais dit que je tenterais par tous les moyens de retrouver ta famille biologique ? Je sais que cela aurait dû être plus rapide comme recherche, mais j’ai eu quelques soucis à retrouver leurs traces. » Elle fit glisser des papiers sur la tables. Il y avait des photos également. De mon père. Lui je m’en souvenais vaguement. Il avait été présent durant les deux premières années de mon existence. Bon je n’étais qu’un bébé donc je pouvais me tromper, mais je me souvenais avoir vue une de ces photos dans notre maison. L’autre par contre, je ne la connaissais pas. Je ramassai la photo pour l’observer de plus près. « Elle se nomme Shelley et s’est ta grande sœur.» Je relevai la tête vers ma travailleuse sociale puis baissa de nouveau les yeux vers la photo. Alors je n’étais pas orpheline finalement. Il me restait encore une famille. Mon père et une demi-sœur. Voilà donc ma raison d’aller étudier à Ritchford. Au départ, j’avais pensée me présenter directement devant le logement de ma sœur pour lui dire qui j’étais, mais j’avais peur et à chaque jour, je repoussais notre rencontre au lendemain. Maintenant, quatre ans avait passée et je n’avais toujours pas réussi à lui faire face. J’avais même pris la peine d’écrire tout ce que je voulais lui dire dans un journal. Si je ne trouvais pas la force, j’avais eu l’idée de lui remettre ce journal avec tout ce que j’avais vécue en ces vingt-deux années d’existence, mais j’espère avoir le courage de lui parler directement….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com
ROMY ✎ take a breathVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
to build a home  :: THE OTHER :: Téléphones-