AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

louveVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: louve Lun 7 Sep - 20:51

« Non, mais tu te moque de moi ? T’es sérieux ou quoi ? Tu me dis que vous m’avez adopté à ma naissance et que t’es un loup et que tu m’as mordu pour me sauver ? Et tu me balance ça comme ça ? »Je n’avais pas plus de quatorze ans et je répliquais avec autant d’audace à mon père. Non, mais me dire que j’avais été adoptée à ma naissance par une famille de loups et que j’en étais devenue une, c’est une blague, non. C’est comme s’il m’annonçait que les vampires et les sorcières existait alors que c’est faux. C’est que dans les livres. « Les loups existent bel et bien et les druides et banshee. Le monde du surnaturel est assez vaste. » Euh… d’accord, il venait de lire dans mon esprit ou quoi ? Ou il l’avait peut-être déduit en voyant mon visage. Je le regardai avec son air sérieux et je ne peux m’empêche de me mettre à rire. « D’accord et pourquoi je ne me suis jamais transformé ? Je croisa les bras et regarda mon père. « C’est grâce à une plante qu’on nomme sorbier, ton collier et ton bracelet en sont fait. Aussitôt, je portai mon attention vers les bijoux que mes parents m’avaient offerts dans mon enfance et que je n’avais jamais retirés. «Là tu te moque de moi ! » Je secouai la tête et monta directement dans ma chambre. C’est seulement le lendemain que je regrettai tout ce que j’avais dit à mon père. En fait, il avait raison. C’est ma sœur qui me l’a annoncé le lendemain. « Oui j’étais au courant et tu l’étais aussi, enfin tu l’as simplement oublié. Il nous l’avait déjà dit quand on était encore gamine. Tu ne t’es jamais demander pourquoi il voulait qu’on s’entraîne autant ? Et pourquoi il tenait à tout prix que tu gardes ces bijoux voyant que ce statut de te plaisait pas. Bah c’était pour ça. » Après réflexion, c’est vrai qu’il me  l’avait dit jeune. Enfin, il me l’avait surtout dit sous forme de devinette avec aucune réponse en retour. Cependant, moi j’avais décidé d’avoir une vie tout simplement normale, sans surnaturel, etc. contrairement à ma sœur et mon petit frère, eux avaient suivi les traces de notre père, faut dire que j’étais la seule qui n’appartenait pas réellement à cette famille.

« Allez les filles, vous allez être en retard. Ils nous attendent. » J’entends encore ma mère nous dire ces mots en bas de l’escalier. Elle ne les disait à chaque fois qu’on devait aller chez les Collins.  J’étais dans ma chambre en train de regarder de vieux albums de famille pour me rappeler des souvenirs de mon père et j’étais tombé sur une photo de moi et Sara. Je me souviens encore de cette journée comme si c’était hier. On avait environs six ans, si n’est pas moins ou plus. Je ne me souviens plus exactement, mais je me souviens à quel point on avait eu du plaisir à jouer des tours à ma sœur. On faisait des guerres d’eau, des pièges dans lesquelles ma sœur tombait souvent et sinon, on jouait à la poupée pour faire différent. En fait, on avait beaucoup de plaisirs. Des journées comme celle-là me manquent. La photo que je tenais entre les mains était particulière puisqu’elle datait du cinquième anniversaire de mariage de mes parents et avec les autres enfants, on avait monté un petit quelque chose. Ce n’était pas terrible, mais on avait eu tellement de plaisir. Je souris tristement et remis la dite photo à sa place dans mon album.

Cela faisait quelques mois que mon père était mort et que j’avais appris l’existence du monde surnaturel et que j’en faisais partie. Je me sentais perdue avec tous ses événements qui arrivaient les uns après les autres. Que devais-je faire ? Comme les autres fois d’avant et faire à ma tête ou alors, me prendre en mains et suivre le chemin qui était déjà tracé pour moi ? Je ne savais pas du tout. C’est dans ces moments, que j’aimerais m’étendre sur le sol, le regard vers le ciel et ne penser à rien. Seulement, cela ne m’aiderait pas à faire un choix. Je regrettais ce que j’avais dit à mon père la veille de sa mort. J’aurais dû lui poser des questions, faire comme si je le croyais pour lui faire plaisir, mais mon caractère de cochon m’a fait faire le contraire. Je me trouvais dans ma chambre, étendu sur mon lit en train de regarder le plafond, lorsque ma sœur entra. « Kléo, tu as un moment ? » Je me relevai dans mon lit et lui fit signe que oui. « Justement, j’ai besoin de parler et je crois que tu es là mieux placer pour me répondre. » Elle vint me rejoindre sur mon lit et me regarda avec des points d’interrogation dans les yeux. « Tu m’inquiète, que se passe-t-il ? » Je souris doucement. Elle me connaissait bien. Peu importe l’expression que j’avais, elle savait très bien ce que je ressentais. « Et bien, j’aimerais te parler de papa… Enfin de nos… vos origines. » Elle déposa une main sur l’un de mes genoux pour me réconforter. « Ne t’inquiète pas. On… enfin je ne te force pas à en parler et encore moins à le devenir à ton tour. J’accepte ton choix. Même maman n’était pas d’accord avec ça au départ. » Quoi ? Elle aussi était au courant depuis le début ? Génial…. « En fait, ça m’intrigue… Tu sais que je suis de nature curieuse et savoir que toi aussi tu l’es, j’ai envie de savoir, de découvrir cet univers et surtout d’en faire partie intégralement… » Elle me sourit puis fila vers sa chambre pour revenir quelques secondes plus tard avec des bouquins dans les mains. C’était les notes de mon père, mais également de ma sœur sur leurs escapades nocturne, leurs transformations et autres informations utile à savoir sur notre nature. « Tiens. Avec ça, tu apprendras un peu sur ce que nous sommes réellement. Si après ça t’intéresse encore, je reprendrai ton entrainement là où on a arrêté si tu le veux bien. Je t’expliquerait comme te transformer, mais également te contrôler.»

Après les lectures des journaux de mon père et de ma sœur, j’ai compris que je devais faire comme eux. Après tout, mon père m’avait entraîné pour que je sois comme lui, que je fasse partie de la famille. Je repoussai les journaux au pied de mon lit puis ferma les yeux. Avant d’annoncer ma réponse à ma sœur, je voulais être sûr de mon choix. Je ne devais pas le prendre à la légère, Je pris quelques grandes respirations et tenta de m’imaginer en louve. Je pris dans ma main le collier que j’avais autour du cou. C’était compliqué, mais j’arrivai à quelques choses puisque j’eux quelques frissons à quelques images qui apparurent dans mon esprit. Je rouvris les yeux avec mon choix en tête. Je me levai et quitta ma chambre pour entrer dans celle de ma sœur. « J’ai fait mon choix… Je veux que tu m’entraîne. Après si jamais je n’aime pas, je pourrai toujours y mettre fin, n’est-ce pas en remettant ces bijoux ? » Elle me regarda avec un grand sourire puis fit signe de la tête ; « Bien sûr. Je ne suis pas papa après tout. C’est ton choix, c’est ta vie. » Elle me prit dans ses bras en me disant qu’on commencerait demain. Je souris en secouant légèrement la tête et accepta. Elle me relâcha de son étreinte et j’en profitai pour gagner ma chambre, mais également mon lit. C’est seulement après plusieurs semaines, que je tentai ma première transformation. Ce n’était pas évident et ma sœur n’arrêtait pas de me dire de contrôler ma colère, il fallait que je me transforme en étant calme. Après plusieurs essaie sans résultant, je pris de grande respiration et puis ça se passa. Je me transformai en loup, enfin plutôt en forme humanoïde, mi-louve mi-humaine. « Kléo ! Tu as réussi ! Maintenant, tu pourras le faire quand tu voudras, mais méfie toi des pleines lunes, généralement, nous n’arrivons pas à nous contrôler. C’est pourquoi il faut que tu continues à t’entraîner ! Si tu veux arriver à empêcher la transformation, il faut que tu te rattache à quelque chose qui est important pour toi. J’écoutais tout ce que ma sœur me disait et gardait tout en mémoire.

Nous étions de retour à Beacon Hills depuis quelques semaines maintenant. Après la mort de mon père, nous avions quitté la ville afin de nous ressourcer. Ça faisait presque deux ans que je n’avais pas revue Sara et Elliot et j’avais bien hâte de les revoir et passer du temps avec eux. J’étais dans ma chambre en train de défaire mes boites lorsque je tombai sur une photo de moi et Sara et une autre avec Elliot. Tant de choses avait dû se passer en deux ans. Comment allais-je faire pour faire comme si rien ne s’était passé. Je ne pouvais pas lui balancer « Hey je suis une louve depuis que je suis jeune, je l’ai appris y’a quelques années et me revoilà ». Je soupirai et accrocha les photos sur mon cadre. Demain je devrais retourner au lycée pour faire mon inscription. C’est là que je devrai les affronter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com
louveVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
to build a home  :: ADMINISTRATION :: VIP Room :: Partenariats-