AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

http://up-in-flames.forumactif.orgVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: http://up-in-flames.forumactif.org Ven 15 Mar - 18:30


Snow-Lynn Jules Rhodes


identity card

Alors puisque que j'ai pas le choix je me présente... Hello, je m'appelle Snow-Lynn Jules Rhodes mais mes amis ou ma famille m'appelle simplement Snow ou encore Lylie . J'ai vingt ans, je suis née le 16 avril 1990 à Bostonet je suis du signe Bélier ah ah ça tu l'avais pas demander.

Quoi ? Sérieusement ? Bon si je dois donnés mes qualités principal je suis 6 intelligente, sérieuse, souriante, forte, à l'écoute, sociable, serviable, rêveuse, énergique, créative, imaginative et vu que tout les monde a des défaut les mienne sont mystérieuse, sensible, têtue, secrète, lunatique, bombe à retardement, joueuse mais bon moi au moins je les reconnaît n'est ce pas.

Alors passons au plus intéressent .. Bah ça dépend pour qui ! Je suis Célibataire, mais amoureuse, je suis plutôt attirait par leshomme et d'un en particulier.

Bisous bisous

information

.Es-tu née à Fall River ou viens-tu d'ailleurs ? . Je suis née à boston et je suis à Fall River que depuis peu de temps. . Quel sont les points forts de la ville à ton avis ? Et les ponts faibles ? . J’aime beaucoup l’apparence de la ville. Elle est calme, mais elle cache plusieurs secrets. C’est à la fois intriguant et inquiétant. . Je ne sais pas si tu es au courant, mais il y a des rumeurs sur des attaques et disparitions suspectes dans la ville, tu en penses quoi ? . Ce que j’en pense ? Je vais devenir folle. Je suis à peine arrivé en ville, j’apprends que je suis une élue, enfin une tueuse, on me raconte que tout ce que je croyais être fictif est en fait réel. . Tu crois aux créatures fantastiques ? . Non, enfin si. Enfin j’sais plus. Avant ça n’existait pas, mais depuis que je suis à Fall River, on me dit d’y croire et que je dois les tuer en plus. . Si tu étais un animal lequel serais-tu ? . Un félin de sûr. J’adore les chats et la façon de bouger. J’aimerais bien bouger comme eux, même si j’y arrive un peu. Vive la danse et la gymnastique. Je suis douce délicat et légère à la fois. . Tu as des projets dans un avenir proche ou lointain ? . Non pas vraiment. Mon monde vient de s’écrouler, car ce que je croyais n’est plus. Je suis destinée à tuer. Seulement, j’aimerais bien avoir une famille à moi. Une petite fille pourquoi pas. Sinon, je n’aime pas me projeter dans l’avenir. . Tu as des passions dans la vie ? . J'adore le dessin, l'écriture et la photographie, se sont mes passe-temps préférés. Je passe beaucoup de temps à l'extérieur et spécialement dans les bois puisque c'est là que vient toute mon inspiration. Je suis une vraie fashionista, la mode est moi c'est une grande histoire d'amour. C'est pourquoi j'adore passer du temps avec Louve, elle s'occupe toujours de mon look. Sinon j’aime de tout et mes passions sont asses diverses et je peux m’en découvrir une à tout moment. . Donne-nous trois choses que tu aimes et trois choses que tu n'aimes pas. . Vous ne trouverez pas plus accro que moi concernant les films. Si jamais je vous invite chez moi, vous trouverez un mur complète dédié à des films, vieux comme récent. J’adore la photo, dessins, etc. J’aime la danse la gymnastique et aussi le chant. Ce que je n’aime pas, le surnaturel, vampire et compagnie, me battre contre les autres et peut-être aussi les menteurs, manipulateur et tous autres défauts dans le genre. . Une dernière chose à dire ? . Je suis très gaffeuse et je ne passe pas souvent inaperçue, par moment cela m’a attiré des ennuis. Lorsque je suis nerveuse, je joue souvent avec une mèche de mes cheveux ou alors je me ronge les ongles. Il m'est déjà arrivé de me ronger les ongles jusqu'au sang. Au final, maman m'a attacher des gants de laines aux mains durant des semaines pour que j'arrête cette manie, mais je joue toujours avec une mèche de cheveux. Même si je donne l'impression du contraire, je suis plus intelligente que vous le pensez. J’ai un QI plus haut que la moyenne, j'ai même sauté une année. J'ai même une mémoire photographique. Ce qui veut dire que peu importe ce que j’étudiais, je gardais tout en mémoire, et j’avais la plupart du temps les meilleures notes. Je ne pars jamais sans mon agenda, mon portable et surtout mon IPod. Je suis très organisé et là ou je reste, tout est classé que ce soit dans le réfrigérateur, mes produit de beauté, livres, films, etc. tout chose à sa place.

In reel life
pseudo/prénom - Aerie - Valérie
âge vingt ans
pays/régions Canada, Québec
comment as-tu connu le forum sur facebook ! ♥
alors tu le trouve comment Super ultra méga magnifique !!
les crédit(s) Bazzart & Tumblr
scénario ou pi? Prédéfinis
Avatar Dianna Agron ♥
Groupe In the attack hunters ( tueuse)
autre chose a ajoute QUE JE VOUS N'AIMES DÉJÀ :hate: : :ronde: :coeur2: :whaaa:
.


Dernière édition par Reana le Ven 15 Mar - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: Re: http://up-in-flames.forumactif.org Ven 15 Mar - 18:30


Tell me your story .


« Je rêve parfois que ce monde n’est pas le mien. Que ce monde n’existe pas. Pourtant, j’en fais partie. Je sais que je ne suis pas seule, mais c’est comme si je l’étais. Je me sens sans vie ou simplement à moitié vivante depuis qu’il a disparu. C’est de sa faute si je suis devenue qui je suis maintenant. J’avais tout et il m’a tout pris. J’ai été vagabonde pendant un certain temps, mais depuis, j’ai réussi à refaire ma vie tranquillement. J’ai vécue par-ci par-là pendant un temps, mais grâce à des amis, j’ai réussi à remonter la pente et je fais ce que j’aime maintenant. Maintenant, je vis à San Francisco et je travaille dans un club et dans lequel je chante avec mon groupe. Une vie simple jusqu’à ce que l’histoire recommence… »
S.L.J.R


« Vieillir c'est se rappeler son enfance. »
le moment de ma vie qui je veux à tout prix oublier

« SNOW-LYNN RHODES ! RAMÈNE TES FESSES ICI !» Oups ! Ça c’est ma mère qui doit surement découvert ma gaffe. Ma mère et moi, on a toujours été proche. C’était ma meilleure amie et peut-être même la seule. Quand je suis venue au monde, ma mère et mon père avaient pris la décision de quitter la ville pour aller vivre en campagne. Ils ne voulaient pas que la ville me monte à la tête, mais j’ai toujours su qu’il y avait une autre raison derrière tout ça. Mon père avait des projets pour moi et ma mère aussi. Puisque j’étais leur seule enfant, mes parents voulaient que je sois autonome jeune, responsable et surtout pas une fille pourri gâtée. Donc, j’ai vécue dans une ferme jusqu’à mes cinq ans environs. Après ça, on est parti pour une maison plus grande. Ma mère attendait des jumeaux et la maison où on restait n’avait que deux chambre et une salle de bain. Pas assez grand pour une future famille de cinq. Donc on a quitté la ferme pour une magnifique maison dans un quartier plus familial de Boston. J’y ai toujours vécue et je n’y partirai pour rien au monde et puis, c’est le seule ville que je connais. Enfin non, mais bon ça c’est plus tard. Pour l’instant, nous venons seulement d’emménager dans notre nouvelle maison et déjà, j’ai réussi à briser le cadre préféré à ma mère. Bon ce n’était pas ma faute, je jouais avec mon chien et j’ai malencontreusement lancé son jouet sur le cadre. À six ans c’est pardonnable non ? Enfin bref, sortant de ma cachette timidement, je fis face à ma mère avec mes fameux yeux de Chat potté . « Oh non jeune fille, ne me fais pas c’est yeux là.» Je continuai jusqu’au moment où ma mère me pris dans ses bras et commença à me chatouiller ! « Oh non pas ça ! Pas ça !» Au même moment, mon père entra dans le salon et je courus dans ses bras. J’adorais mon père et surtout le temps que je passais avec lui. Pourquoi je parle de lui au passée ? Eh bien, il est mort lorsque j’avais huit ans, il était général dans l’armée et durant une mission qui devait être toute simple à remplir, une bombe explosa non loin de son campement. On la su le lendemain qu’il était mort, lorsqu’on a vu les officiers arrivée à la maison. Depuis, je fais des cauchemars dans lequel je me vois entourée de feu et de créatures étranges, mais aussi deux hommes habillé en soldat que je ne connais pas du tout. Seulement, dans le rêve, bien que je sois la avec eux, il ne m’entend pas. C’est comme si je voyais ce qu’il lui été arrivée. Mais à chaque fois que j’essaye d’aller plus loin, je suis toujours réveiller par le feu et surtout des créatures étranges.

« Le rêve est nécessaire quand s'achève à jamais le temps de l'adolescence. »
Il faut parfois veillir pour se faire aimer.

Après la mort de mon père, je me suis renfermé sur moi-même. On était très proche et c’était mon père. Ma mère aussi était là, mais elle était trop préoccupée par les jumeaux que par moi. Donc je faisais pratiquement tout à la maison. Le ménage, le lavage et je gardais même les jumeaux par moment. Une chance que ma cousine venait de temps à autres pour m’aider. Seulement, à l’école, je n’étais pas le genre de fille populaire. J’étais la fille coincée de mon école. J’avais des broches, des cheveux grichoux et puis finalement des vêtements que ma mère achetais dans une friperie. Rien pour m’aider finalement. Seulement, ce n’était que mon apparence qui ressemblait à la nerd du lycée. Tous les soirs, je faisais des recherches sur mon passé parce que j’avais appris par ma mère de façon indirecte que j’avais été adoptée dès ma naissance, mais elle ne connaissait pas du tout mes origines. C’était le but que je m’étais donnée... J’étais jeune et parfois même naïve, mais je voulais simplement découvrir ce qui était arrivée. Et pour ne rien laissé paraitre à l’école, sur ma détermination et sur mon changement de personnalité, j’avais opté pour un style discret et qui disait tout le contraire de « Regarder moi, je suis une fille qui ne connait pas son passé ». Seulement, je n’avais pas pensée que ça irait si loin. Un matin, alors que je me rendais au lycée, j’avais aux alentours de seize ans, on a commencé à me harceler. Je ne savais pas du tout pourquoi, mais j’étais devenue la soufre douleur de tout le monde. Peut-être parce que j’étais la numéro un dans mes cours et dans l’école ? J’avais hérité d’une mémoire eidétique, ce qui faisait que j’avais des cents pourcent dans toutes les matières. Mais, je n’aurais jamais cru que je serais maltraitée, mais surtout, je n’aurais jamais cru ce qui allait arriver par la suite.

« L’adolescence est le temps où il faut choisir entre vivre et mourir. »
les pires années de ma vie

Ce que j’ignorais, c’était que les remarques des autres allaient autant me toucher autant, mais surtout j’ignorais que les autres allaient réagir ainsi. J’ai essayé de changer à plusieurs reprise, mais rien ne marchais, j’étais toujours la Nerd et le souffre-douleur. J’aurais pu en parler à ma cousine ou alors à ma mère, mais cela n’auraient fait qu’empirer avec les répliques du genre « t’es pas capable de te défendre toute seule ! » Enfin des trucs du genre donc j’ai enduré encore quelques temps jusqu’à ce que tout dégénère. On m’avait déjà donné quelques coups à l’école ou hors de l’école, mais jamais comme ce soir-là. Je venais tout juste de quitter l’école et il était environs dix-neuf heure du soir et pourtant, il faisait déjà sombre dehors. À cette époque, je n’avais pas encore de voiture, mais je restais proche de l’école. Donc je devais marcher, mais c’est alors qu’un jeune, homme ou femme, je ne pouvais pas vraiment le voir, me sauta au coup et commença à me ruer de coup. J’ai dû perdre connaissance puisque je me suis réveillé à l’hôpital deux jours plus tard. J’avais reçu plusieurs coups dans les côtes, sur la tête, dans le ventre, etc. J’étais couverte de bleues et j’avais mal partout. J’aurais pu mourir mais quelqu’un en avait décidé autrement. Je n’ai jamais su qui c’était car les médecins m’avait dit qu’il ou elle voulait garder l’anonymat. Après ça j’eu tellement honte que j’avais essayé de me suicider. Ouais je sais, je suis une folle et on m’a internée pour ça. Il y avait tellement de chose en cause et tout ce bousculait dans ma tête. Je voulais juste y mettre fin, mais je ne fus pas assez intelligente pour le faire hors de l’hôpital. Après mon internement, ma mère ma envoyer chez une amie afin que je puisse finir mon lycée, mais aussi pour avoir un nouveau départ.

« Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance. »
j'ai eu droit à une deuxième chance, et j'en suis très heureuse.

À seulement dix-huit ans, je vivais seule dans un appartement, dans une ville complètement inconnue, mais surtout loin de ma famille. Pourtant, cela me permis de prendre conscience que j’avais gâché ma vie. J’ai erré dans New York pendant quelques semaines. Après le lycée, j’y suis allez pour m’évader, prendre l’air. J’ai fait de nouvelles rencontres, je me suis construit de nouveaux souvenirs. En somme, je me suis fait une nouvelle vie. Après quelques mois, j’ai avoué à ma mère que je voulais poursuivre mes études à New York en droit. Je n’avais pas trop de raison pour y aller, sauf une seule pour ne pas y aller. Mon agression m’avait énormément affecté, mais « ce qui ne nous tue pas, nous rends plus fort » c’est ce qui est vrai pour moi. Après ça, je me suis défoulé sur tout. J’ai pris des cours de karaté, Kung Fu et tout type d’arts martiaux. Je ne voulais plus jamais revivre cet évènement et je ne voulais pas qu’une autre personne vive ça. Malgré tout, n'étant pas une fille qui aime ce battre, j'ai changer de direction en cours de route et je suis aller en stylisme avec des cours supplémentaire en photographie.

« Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait. »
Le second enfer ma engloutit, mais j'y ai survécu en trouvant l'amour et la haine.

Après mon agression, j’ai commencé des études pour devenir avocate. Un peu étrange, non ? Parce que je me suis dit que je serais utile, mais surtout pour comprends ce qui ne tourne pas rond chez moi et pour connaitre mes origines, mais finalement, en cours de route, j’ai changé de branche. Pour m’aider à payer mes études, je me suis fait engager à la librairie afin de pouvoir fouiller dans les livres, dans les archives, etc. Mais je n’étais pas seule. Louve, une jeune femme qui j’avais rencontré sur le campus, était avec moi dans mes cours. On se suit depuis que nous nous sommes connues. On est une équipe de choc, mais ce n’est pas ce qui m’a marqué durant mes études. J’y ai rencontré mon premier amour. On était dans les mêmes cours et on avait également les mêmes amis. Entre nous ça a cliqué dès le premier regard. J’ai perdu ma virginité avec lui et on avait des projets. Il savait pour mon passée, mais ça ne lui dérangeait pas. On a été ensemble durant un an environs avant que ça n’arrive. On était partie se promener et cette chose est sortie de nulle part. C’était un homme, mais il avait un drôle de visage. Marlon s’est mis entre nous pour nous protéger, ce qui m’a laissé le temps de me mettre à courir … Mais lorsque Marlon s’est retournée, je l’ai vu. Enfin, j’ignore ce que j’ai vu, mais ce n’était pas l’homme que j’avais connu. Il avait un visage de monstre. En un instant, j’avais perdu l’amour de ma vie. Lorsqu’il remarqua l’expression sur mon visage, il partit sans jamais se retourner.

« Le présent est indéfini, le futur n’a de réalité qu’en tant qu’espoir présent, le passé n’a de réalité qu’en tant que souvenir présent. »
il ne faut jamais regarder en arrière, mais vivre le présent sans passer au futur.

Vingt-deux ans plus tard et voici la fille que je suis devenue. Une fille qui ne connait pas du tout ces origines, une fille qui voit des montres partout, une fille qui est sortie avec un monstre et une qui qui découvre qu’elle a été élue afin de les exterminer. Je n’y comprends rien. Dans quel monde vit-on pour que ces choses vivent parmi nous. Malgré tout, je continue mes études bien que je cherche des réponses dans les livres et sur le net. Je suis doué en cours, alors je peux sortir souvent ou juste ne pas étudier. Il m’arrive souvent de penser à Marlon, mais Louve me dit que c’est mieux qu’il soit parti. Je ne lui ai jamais dit ce que j’avais vu ce soir-là. Je m’étais dit qu’elle ne comprendrait surement pas. Elle croit seulement que Marlon m’a laissée pour une autre fille. Entre temps, j’essaye de mener une vie normale. Maintenant que nous avons terminé nos études, nous sommes partie pour Fall River. Là-bas, Louve à ouverte une boutique et je suis son associé bien que je me consacre plus à la photographie, même si j’ai fait les mêmes études qu’elle. J’ai une magnifique maison, tandis que ma mère et les jumeaux restent encore à Boston. Je continue de voir Louve presque tous les jours et surtout, on continue de faire la fête. Mais j’espère qu’un jour, je saurai qui je suis vraiment et dans quel monde je vis. Tout ceci est nouveau pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com
http://up-in-flames.forumactif.orgVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
to build a home  :: PERSONNAGE :: Need something-