AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

http://dearneigh.lebonforum.com/Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: http://dearneigh.lebonforum.com/ Lun 8 Oct - 19:59


MELODY SHIVA HANSETT ZEIGLER


Aloha affreux dragon. Je me nomme Melody Shiva Hansett Zeigler depuis le 20 avril 1989 à Stika, Alaska ce qui me fait effectivement 23 ans. Vous pourrez aisément constater que j'ai des origines Allemand et Américaine mais le plus important est que je sois totalement humaine & Grimm. Cela ne m'empêche pas de me fondre dans la masse en étant étudiante pour devenir policière et en aimant par dessus tout les promenades en forêt, faire du sport ou simplement faire du shopping. Je suis par ailleurs célibataire et attiré(e) par les hommes si cela vous intéresse. Et vous ne vous trompez pas, les membres de opened eyes me confondent souvent avec Nina Dobrev.

Souriante - Sociable - Loyal - Astucieuse - Intelligente
Mystérieuse - Lunatique - Froide - Têtue - Fragile

Je possède aussi depuis que je suis jeune une mémoire photographique. Ce qui veut dire que peu importe ce que j’étudiais, je gardais tout en mémoire, et j’avais la plupart du temps les meilleures notes. ◭ Je suis aussi superstitieuse et j’ai découvert que lorsque j’avais un petit ours en peluche dans mon sac, plus rien ne m’arrivait et donc depuis, il me suit partout. Il a même sa place dans mon sac à main. ◭ Je ne pars jamais sans mon agenda, mon portable et surtout mon IPod. ◭ J’ai un QI plus haut que la moyenne. ◭ Je parle plusieurs langues dont l’anglais, le français, l’allemand, le latin, l’irlandais et l’espagnol. Ma mère était enseignante en langues, et puis les trois premières font partie de ma culture. ◭ Vous trouverez pas plus accro que moi concernant les films. Si jamais je vous invite chez moi, vous trouverez un mur complète dédié à des films, vieux comme récent. ◭ J’adore les sushi, le chocolat et tout ce qui est gourmand. Je suis une accro au café. Sinon je suis une romantique dans l’âme, donc les soirées au restaurant, le coucher du soleil sur la plage, ce sont des sorties que j’adore faire avec mon amoureux. ◭ Lorsque je suis nerveuse, je joue souvent avec une mèche de mes cheveux ou alors je me ronge les ongles. ◭ J'ai fait de la gymnastique depuis que je suis jeune, mais depuis mes dix ans, j'ai commencer les arts martiaux pour pouvoir entré dans la police. Kung-Fu, Karaté et compagnie, je suis assez doué. ◭ Mon père était général dans l'armé alors je connais assez bien le système.


Et sinon moi c'est Reana ou Val. Je suis âgé(e) de 20 ans et j'ai découvert le forum via Bazzart. En parlant du forum, je le trouve magnifique et original et j'en profite pour vous dire que je peux me connecter 3-4 jours sur 7.


Code:
[b]NINA DOBREV [color=crimson]◭[/color][/b] melody s. hansett


Dernière édition par Reana le Lun 3 Déc - 19:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: Re: http://dearneigh.lebonforum.com/ Lun 8 Oct - 19:59


Just Be Yourself


« Vieillir c'est se rappeler son enfance. »
le moment de ma vie qui je veux à tout prix oublier

« MELODY AMÉLIA HANSETT ! RAMÈNE TES FESSES ICI !» Oups ! Ça c’est ma mère qui doit surement découvert ma gaffe. Ma mère et moi, on a toujours été proche. C’était ma meilleure amie et peut-être même la seule. Quand je suis venue au monde, ma mère et mon père avaient pris la décision de quitter la ville pour aller vivre en campagne. Ils ne voulaient pas que la ville me monte à la tête, mais j’ai toujours su qu’il y avait une autre raison derrière tout ça. Mon père avait des projets pour moi et ma mère aussi. Puisque j’étais leur seule enfant, mes parents voulaient que je sois autonome jeune, responsable et surtout pas une fille pourri gâtée. Donc, j’ai vécue dans une ferme jusqu’à mes cinq ans environs. Après ça, on est parti pour une maison plus grande. Ma mère attendait des jumeaux et la maison où on restait n’avait que deux chambre et une salle de bain. Pas assez grand pour une future famille de cinq. Donc on a quitté la ferme pour une magnifique maison dans un quartier plus familial de Stika. J’y ai toujours vécue et je n’y partirai pour rien au monde et puis, c’est le seule ville que je connais. Enfin non, mais bon ça c’est plus tard. Pour l’instant, nous venons seulement d’emménager dans notre nouvelle maison et déjà, j’ai réussi à briser le cadre préféré à ma mère. Bon ce n’était pas ma faute, je jouais avec mon chien et j’ai malencontreusement lancé son jouet sur le cadre. À six ans c’est pardonnable non ? Enfin bref, sortant de ma cachette timidement, je fis face à ma mère avec mes fameux yeux de Chat potté . « Oh non jeune fille, ne me fais pas c’est yeux là.» Je continuai jusqu’au moment où ma mère me pris dans ses bras et commença à me chatouiller ! « Oh non pas ça ! Pas ça !» Au même moment, mon père entra dans le salon et je courus dans ses bras. J’adorais mon père et surtout le temps que je passais avec lui. Pourquoi je parle de lui au passée ? Eh bien, il est mort lorsque j’avais huit ans, il était générale dans l’armée et durant une mission qui devait être toute simple à remplir, une bombe explosa non loin de son campement. On la su le lendemain qu’il était mort, lorsqu’on a vu les officiers arrivée à la maison. Depuis, je fais des cauchemars dans lequel je me vois entourée de feu et de créatures étranges, mais aussi deux hommes habillé en soldat que je ne connais pas du tout. Seulement, dans le rêve, bien que je sois la avec eux, il ne m’entend pas. C’est comme si je voyais ce qu’il lui été arrivée. Mais à chaque fois que j’essaye d’aller plus loin, je suis toujours réveiller par le feu.

« Le rêve est nécessaire quand s'achève à jamais le temps de l'adolescence. »
Il faut parfois veillir pour se faire aimer.

Après la mort de mon père, je me suis renfermé sur moi-même. On était très proche et c’était mon père. Ma mère aussi était là, mais elle était trop préoccupée par les jumeaux que par moi. Donc je faisais pratiquement tout à la maison. Le ménage, le lavage et je gardais même les jumeaux par moment. Une chance que ma cousine venait de temps à autres pour m’aider. Seulement, à l’école, je n’étais pas le genre de fille populaire. J’étais la fille coincée de mon école. J’avais des broches, des cheveux grichoux et puis finalement des vêtements que ma mère achetais dans une friperie. Rien pour m’aider finalement. Seulement, ce n’était que mon apparence qui ressemblait à la nerd du lycée. Tous les soirs, je faisais des recherches sur mon passé parce que j’avais appris par ma mère de façon indirecte que j’avais été adoptée dès ma naissance, mais elle ne connaissait pas du tout mes origines. C’était le but que je m’étais donnée... J’étais jeune et parfois même naïve, mais je voulais simplement découvrir ce qui était arrivée. Et pour ne rien laissé paraitre à l’école, sur ma détermination et sur mon changement de personnalité, j’avais opté pour un style discret et qui disait tout le contraire de « Regarder moi, je suis une hackeuse qui ne connait pas son passé ». Seulement, je n’avais pas pensée que ça irait si loin. Un matin, alors que je me rendais au lycée, j’avais aux alentours de seize ans, on a commença à me harceler. Je ne savais pas du tout pourquoi, mais j’étais devenue la soufre douleur de tout le monde. Peut-être parce que j’étais la numéro un dans mes cours et dans l’école ? J’avais hérité d’une mémoire eidétique, ce qui faisait que j’avais des cents pourcent dans toutes les matières. Mais, je n’aurais jamais cru que je serais maltraitée, mais surtout, je n’aurais jamais cru ce qui allait arriver par la suite.

« L’adolescence est le temps où il faut choisir entre vivre et mourir. »
les pires années de ma vie

Ce que j’ignorais, c’était que les remarques des autres allaient autant me toucher autant, mais surtout j’ignorais que les autres allaient réagir ainsi. J’ai essayé de changer à plusieurs reprise, mais rien ne marchais, j’étais toujours la Nerd et le souffre-douleur. J’aurais pu en parler à Shoshana ou alors à ma mère, mais n’aurait fait qu’empirer avec les répliques du genre « t’es pas capable de te défendre toute seule ! » Enfin des trucs du genre donc j’ai enduré encore quelques temps jusqu’à ce que tout dégénère. On m’avait déjà donné quelques coups à l’école ou hors de l’école, mais jamais comme ce soir-là. Je venais tout juste de quitter l’école et il était environs dix-neuf heure du soir et pourtant, il faisait déjà sombre dehors. À cette époque, je n’avais pas encore de voiture, mais je restais proche de l’école. Donc je devais marcher, mais c’est alors qu’un jeune, homme ou femme, je ne pouvais pas vraiment le voir, me sauta au coup et commença à me ruer de coup. J’ai dû perdre connaissance puisque je me suis réveillé à l’hôpital deux jours plus tard. J’avais reçu plusieurs coups dans les côtes, sur la tête, dans le ventre, etc. J’étais couverte de bleues et j’avais mal partout. J’aurais pu mourir mais quelqu’un en avait décidé autrement. Je n’ai jamais su qui c’était car les médecins m’avait dit qu’il ou elle voulait garder l’anonymat. Après ça j’eu tellement honte que j’avais essayé de me suicider. Ouais je sais, je suis une folle et on m’a internée pour ça. Il y avait tellement de chose en cause et tout ce bousculait dans ma tête. Je voulais juste y mettre fin, mais je ne fus pas assez intelligente pour le faire hors de l’hôpital. Après mon internement, ma mère ma envoyer à l’étranger afin que je puisse finir mes cours, mais aussi pour avoir un nouveau départ.

« Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l'appelle renaissance. »
j'ai eu droit à une deuxième chance, et j'en suis très heureuse.

À seulement dix-huit ans, je vivais seule dans un appartement, dans une ville complètement inconnue, mais surtout loin de ma famille. Pourtant, cela me permis de prendre conscience que j’avais gâché ma vie. J’ai erré dans Paris pendant quelques semaines. Après le lycée, j’y suis allez pour m’évader, prendre l’air. J’ai fait de nouvelles rencontres, je me suis construit de nouveaux souvenirs. En somme, je me suis fait une nouvelle vie. Après quelques mois, je suis retournée a Stika enfin de poursuivre des études pour devenir flic. Je n’avais pas trop de raison pour y aller, sauf une seule pour ne pas y aller. Mon agression m’avait énormément affecté, mais « ce qui ne nous tu pas, nous rends plus » c’est ce qui est vrai pour moi. Après ça, je me suis défoulé sur tout. J’ai pris des cours de karaté, Kung Fu et tout type d’arts martiaux. Je ne voulais plus jamais revivre cet évènement et je ne voulais pas qu’une autre personne vive ça. En somme, c’est peut-être une raison de mon choix carrière, qui sait.

« Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait. »
Le second enfer ma engloutit, mais j'y ai survécu en trouvant l'amour et la haine.

Après mon agression, j’ai commencé des études pour devenir policière. Un peu étrange, non ? Parce que je me suis dit que je serais utile, mais surtout pour comprends ce qui ne tourne pas rond chez moi et pour connaitre mes origines. Pour m’aider à payer mes études, je me suis fait engager à la librairie afin de pouvoir fouiller dans les livres, dans les archives, etc. Mais je n’étais pas seule. Shoshana était avec moi dans nos cours. On se suit depuis que nous sommes nées. On est une équipe de choc, mais ce n’est pas ce qui m’a marqué durant mes études. J’y ai rencontré mon premier amour. On était dans les mêmes cours et on avait également les mêmes amis. Entre nous ça cliqué dès le premier regard. J’ai perdu ma virginité avec lui et on avait des projets. Il savait pour mon passée, mais ça ne lui dérangeait pas. On a été ensemble durant un an environs avant que ça n’arrive. On était partie en patrouille avec notre chef guide et cette chose est sortie de nulle part. C’était un homme, mais il avait un drôle de visage. Ezechiel s’est mis entre nous pour nous protégé, ce qui m’a laissé le temps de prendre mon arme et d’abattre l’homme … Mais lorsqu’Ezechiel s’est retournée, je l’ai vu. Enfin, j’ignore ce que j’ai vu, mais ce n’était pas l’homme que j’avais connu. Il avait un visage de monstre. En un instant, j’avais perdu l’amour de ma vie. Lorsqu’il remarqua l’expression sur mon visage, il partit sans jamais se retourner.

« Le présent est indéfini, le futur n’a de réalité qu’en tant qu’espoir présent, le passé n’a de réalité qu’en tant que souvenir présent. »
il ne faut jamais regarder en arrière, mais vivre le présent sans passer au futur.

Vingt-trois ans plus tard et voici la fille que je suis devenue. Une fille qui ne connait pas du tout ces origines, une fille qui voit des montres partout, une fille qui est sortie avec un monstre. Je n’y comprends rien. Dans quel monde vit-on pour que ces choses vivent parmi nous. Malgré tout, je continue mes études bien que je cherche des réponses dans les livres et sur le net. Je suis doué en cours, alors je peux sortir souvent ou juste ne pas étudier. Il m’arrive souvent de penser à Ezechiel, mais Shoshana me dit que c’est mieux qu’il soit parti. Je ne lui ai jamais dit ce que j’avais vu ce soir-là. Je m’étais dit qu’elle ne comprendrait surement pas. Elle croit seulement que Ezechiel ma laissée pour une autre fille. Entre temps, j’essaye de mener une vie normale. J’ai une magnifique maison avec ma cousine, tandis que ma mère et les jumeaux restent encore à la maison. Je continue toujours mes études avec Shoshana et surtout, on continue de faire la fête. Mais j’espère qu’un jour, je saurai qui je suis vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com
http://dearneigh.lebonforum.com/Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
to build a home  :: PERSONNAGE :: Need something :: Facebook-