AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

http://monde-charmed.forumsactifs.comVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: http://monde-charmed.forumsactifs.com Mar 21 Aoû - 22:20


« Reyna Iris Chen »
Kim Hyun Ah

AGE : 19 ans ► MÉTIER : Travail dans un Club comme chanteuse d'un groupe ► RACE : Tueuse Potentielle
QUALITÉ : Extravertie / Souriante / Dynamique ► DÉFAUT : Mystérieuse / Froide / Sarcastique


« Mes pouvoirs »

      ► Sens Sur développés
      ► Force surhumaine
      ► Guérison Rapide
      ► Rêves prémonitoire



« Toi, derrière la présentation »

      Prénom ou Pseudo : ► Devyn
      Mon âge : ► 19 ans
      Comment a-tu découvert le forum : ► Par ma chéwiie !!!♥
      Connexion ► [.../7] Je ne sais pas encore. Tout dépends du temps que j'ai pour l'instant vue que je suis en fin de session donc beaucoup de travaux à l'horizon !
      Autre chose a dire : ► Magnifique forum et les admins ont l'air super ♥ Je vous aime déjà ! Oh et c'est la première fois que je vais jouer un personnage comme celui-ci donc soyez indulgent !
      Code du règlement : ► je suis pas sûre du code mais ; CS le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com


• pages écrites : 49
• Célébrité & Crédits : inconnu, MØRPHINE.
MessageSujet: Re: http://monde-charmed.forumsactifs.com Mar 21 Aoû - 22:20


« Mon histoire »
« Je rêve parfois que ce monde n’est pas le mien. Que ce monde n’existe pas. Pourtant, j’en fais partie. Je sais que je ne suis pas seule, mais c’est comme si je l’étais. Je me sens sans vie ou simplement à moitié vivante depuis qu’il a disparu. C’est de sa faute si je suis devenue qui je suis maintenant. J’avais tout et il m’a tout pris. J’ai été vagabonde pendant un certain temps, mais depuis, j’ai réussi à refaire ma vie tranquillement. J’ai vécue par-ci par-là pendant un temps, mais grâce à des amis, j’ai réussi à remonter la pente et je fais ce que j’aime maintenant. Maintenant, je vis à San Francisco et je travaille dans un club et dans lequel je chante avec mon groupe. Une vie simple jusqu’à ce que l’histoire recommence… »
R.I.C
J’étais en train d’écrire dans mon journal. Je pensais avoir oublié mon passé, mais lorsque j’avais mis les pieds ici, l’histoire avait recommencé. Je n’ai jamais été comme je le suis maintenant. Avant, j’étais une fille plutôt simple et qui écoutait ce qu’on lui disait, mais maintenant... Laissez-moi vous raconter toute mon histoire… Prenez un siège parce que sa risque d’être long.

FLASHBACK
30 aout 2002
Cher journal, aujourd’hui c’est le grand jour. Ma mère se marie avec mon beau-père. Ils sont tellement mignons. J’aurai jamais crue que ma mère tomberait amoureuse d’un homme d’affaire français qui plus ait. Mais je ne gagne pas qu’un beau-père avec ce mariage. Je gagne malheureusement pour moi mon frère et ma sœur, un demi-frère égocentrique et une demi-sœur folle alliée. Mais tant que ma mère est heureuse, je le suis aussi. Bon je te laisse la cérémonie va commencer.
« Reyna dépêche-toi ! La cérémonie commence et tu n’es pas encore prête. Lâche journal et maquille-toi! C’est la journée de maman alors force toi. » Ça c’est ma sœur ainée. Malgré qu’elle soit rebelle sur les bords, je l’aime beaucoup. Et ne parlons pas de notre différence d’âge. Elle a toujours été là pour moi. C’est elle qui m’a tout appris. Bon d’accord ma mère aussi, mais c’est ma sœur l’artiste de la famille et j’ai suivis ses traces. « Je me dépêche, j’ai presque fini t’inquiète. » Même à huit ans, je me maquillais, enfin c’était plutôt parce que c’était une occasion spéciale. Bref, suite à l’intervention de ma sœur, je m’activai devant le miroir et fila mettre ma robe de demoiselle d’honneur. J’avais choisi les robes avec ma mère et comme j’adorais le bleu pâle, c’était ce que moi et ma sœur allions porter pour le mariage. La seule différence, c’était que nos robes étaient faites différemment. Puis au moment où je prenais mon bouquet de fleur, mon frère entra dans la pièce ; « Allez les filles, vous allez mettre la cérémonie en retard et maman stress déjà assez comme ça. » Ça c’est tout à fait mon frère. Étant le seule homme de la maison depuis plus de cinq ans, il est devenu un homme très jeune qui plus est très protecteur. Mais ce n’est pas grave je l’aime comme il est et puis Joo est moi on s’amuse toujours à le mettre en colère. Mais il ne le reste jamais longtemps parce qu’il finit toujours par se mettre à rire. C’est drôle parce qu’avant que ma mère ne rencontre Allan, nous n’étions pas très proches. Enfin surtout moi avec ma sœur et mon frère parce que j’ai environ sept d’écart avec mon frère ainé. Mais à cause de mon demi-frère, mon frère me protège beaucoup parce qu’il me trouve vulnérable, mais aussi parce que je suis la plus jeune. « C’est bon je suis prête ! Allons-y avant que maman ait une crise de …. » Je n’eus même pas le courage de terminée ma phrase. En fait, il y a cinq ans, c’est ce qui est arrivé à mon père. Pour une raison qui reste encore inconnu, il a fait une crise de cœur au volant et est mort sur le coup. J’ignore pourquoi j’ai dit ça, mais au lieu de continuer, je préférai continuer mon chemin et passer la porte devant mon frère et ma sœur. Contrairement à eux, je n’avais pas vraiment connue mon père. Il était souvent en voyage et je n’avais que trois ans. Qui pouvait se souvenir de quelques choses à cet âge-là ? Pas moi en tout cas. Mais bon la n’était pas l’heure de penser à ça. Je devais assister à un mariage dans les secondes à venir. Bref, après avoir quittée la pièce en vitesse, j’avais rejoint ma mère devant les portes ; « Courage maman tu y es presque. » Je regardai ma mère dans les yeux et je remarquai qu’elle était en trains de pleurer. « Maman pourquoi pleure tu ? » Ma mère me pris dans ses bras et me chuchota à l’oreille ; « Je pleure de joie ma chérie. Je suis si heureuse. » Je souris malgré moi. Je ne m’entendais pas particulièrement bien avec ma demi-sœur et mon demi-frère surtout que ce dernier me regardait souvent d’un drôle de façons. Et puis de toute façon nous sommes de deux mondes différents, alors qu’est-ce qu’on peut faire ensemble. Après la cérémonie du « oui je le veux » ma mère avait organisé une petite fête à la maison. Mais ce que j’étais loin de me douter, c’était que la fête était en fait une fête d’adieu puisqu’elle venait d’annoncer que nous allions tous déménager à Paris en France. Là où mon beau-père travaillait.
30 novembre 2002
Cher journal, trois mois vient de s’écouler entre le mariage et aujourd’hui. C’est drôle parce qu’on dirait que le mariage a eu lieu hier. Et puis malgré les trois mois d’écouler, la relation avec Noham et Allie ne s’est toujours pas amélioré. Enfin peut-être avec Noham, mais disons que la relation que j’ai avec lui est assez bizarre et mon frère est toujours dans les parages. Et lorsqu’il est là, Noham redevient le snob qu’il est et fait comme si je n’existais pas. Avec Allie c’est autre chose. C’est une peste qui aime divulguer des rumeurs sur tout et rien que pour attirer l’attention. Moi je sais qu’elle fait ça que pour se faire aimer, mais en fait, c’est une fille sans histoire.
« Reyna descend maintenant sinon on va marquer notre avion ! » Encore Allan qui m’appelait pour partir de la maison. Dans toute la famille, j’étais celle qui était la moins emballé par ce déménagement à l’étranger. Ma vie était ici à Séoul ainsi que mes amis. J’avais passée beaucoup de temps à me bâtir une vie ici. Je suis du genre intraverti alors se faire des amis c’est assez difficile, mais avec ma passion pour la musique, j’ai réussi par m’en faire et voilà que maintenant, je dois tout laisser derrière moi pour aller à Paris. J’allais mourir dès que j’aurai mis le pied dans cette ville. Au moins ici j’étais en terrain connue donc si jamais il arrivait qu’Allie me dérange ou quelques chose du genre, je savais ou aller sans que personne me retrouve. Sauf qu’à Paris j’allais être en terrain ennemis et je ne pourrais plus rien faire. Comment allais-je survivre une fois là-bas. Sauf que j’avais un point positif. J’avais demandé à ce que j’ai ma propre chambre et quelques bricoles dans celle-ci pour que je me sente chez moi et aussi pour que j’accepte finalement le déménagement. Pour mes parents se ne fuit pas chose facile, mais lorsque j’avais dit oui au début du mois, ma mère m’avait pris dans ses bras en me disant que je n’allais pas le regretter. « Ouais j’arrive deux secondes je finis mon sac. » Même si Allan rendait ma mère heureuse, moi je n’étais pas vraiment convaincue. Mais je devais me taire si je ne voulais pas blesser ma mère. Et si quelques choses clochaient, elle découvrirait tôt ou tard non ? Enfin bref, lorsque j’eu fini mon sac, je pris mon journal poser sur mon lit et le mit dans mon sac. Je ne voulais absolument pas l’oublier. C’était mon meilleur ami et il était hors de question qu’Allie mette la main dessus. Une fois en bas, je regardai à peine ma demi-sœur et sortie de la maison pour rejoindre la voiture. Ma sœur et mon frère était déjà installer derrière et il ne restait plus qu’un place au côté de mon demi-frère. Une chance qu’Allie se faisait reconduire par un taxi… sinon il aurait fallu que je me coince entre Joo et mon frère. Durant tout le trajet vers l’aéroport, c’était le silence complet entre nous. Il n’y avait que ma mère et Allan qui faisait la discussion à l’avant. Je les écoutais d’une oreille distraite. Disons que j’étais plutôt préoccupé par les regards que Noham me lançait. Depuis qu’on c’était rencontré, quelque chose s’était passé en lui et je l’avais remarqué, mais je n’y avais pas accordé beaucoup d’importance, mais là disons que ça m’inquiète un peu.
2 mars 2003
Cher journal, nous sommes à Paris depuis un quatre mois et la vie ici est dure. Même si mon français est bon, nos expressions et nos habitude de vie ne sont pas du toute les même donc parfois, je me sens perdue et je m’isole plus. Parfois je me dis que si ma mère le remarque, il y aurait peut-être des chances pour qu’on quitte cette ville et qu’on retourne à Séoul, mais c’est loin d’être gagné. Ma mère est en amour par-dessus la tête avec Allan et rien ne pourrait gâcher leur bonheur.
« Reyna tu vas être en retard en cours ! Dépêche-toi ! » Je déteste mon école. À chaque fois que je rentre dans une pièce, tout le monde me regarde comme si j’avais la peste. Tout le monde connait mon demi-frère et ma demi-sœur dans cette école. Que ce soit de bons commentaires ou de mauvaises, pour eux tout ce qui compte c’est qu’ils soient connu. Et en quelques jours seulement, je suis devenue le souffre-douleur de toute l’école. J’ignore si c’est parce que je suis coréenne ou encore c’est parce que les autres sont du coté de mes demis, mais j’en ai marre de cette vie. Je voudrais que tout redevienne comme avant.
FIN DU FLASHBACK
À ce moment-là, j’étais loin de me douter de ce qui allait m’arrivé. Je pensais que j’allais finir mes études là-bas et que je serais partie à la première occasion. Mais j’ignorais que cela allait être aussi rapide. Je n’avais que neuf ans et du jour au lendemain, je suis devenue Wonder-Woman. Au départ, je ne l’avais pas pris au sérieux. Je me suis dit que cela devait être dû à l’adrénaline, mais être calme de soulever un objet deux fois ma taille et mon poids c’était loin d’être normal. Donc je cachai cette nouvelle nature durant plusieurs années. Vers quinze ans, soit en 2009, on m’a découvert. J’ignore qui était ces gens, mais un soir alors que je me promenais dans les rues de Paris, j’ai subi une attaque de vampire… Bon d’accord à ce moment-là j’étais perdue et désorienté. Pas de la situation, mais des vampires. Je n’aurais jamais cru que ces créatures existaient, mais la preuve était là. Le problème n’était pas que je n’arrivais pas à me battre, vue que jeune j’avais suivit quelque cours tout comme de la gymnastique donc c’était vraiment un plus, c’était plutôt comment les tuer. Bon d’accord j’avais vue beaucoup de films sur les vampires, mais j’étais tellement déboussoler que mon cerveau était à off. C’est seulement lorsqu’il est apparu et qu’il ma lancer un morceau de bois pointu que je compris. Donc après quelques minutes, j’étais seulement dans la rue avec l’homme à peine plus vieux que moi. On était resté planté là à nous regarder pendant quelques minutes. J’étais perdue et je ne comprenais absolument rien et c’est là qu’il m’a tout dis. Je suis une tueuse et j’étais été activé en 2003 lorsqu’il y a eu l’attaque à Sunnydale. Au même moment, je m’étais enfui parce que c’était n’importe quoi. Je n’y croyais pas… Enfin je le pensais, mais le lendemain je suis allé le retrouver dans un café et je lui aie dit que j’étais prête à suivre l’entrainement qu’il m’avait dit. Ce qui m’avait convaincu ? C’était lorsque j’étais revenu chez moi, j’avais trouvé la maison vide, mais surtout pleine de sang. L’homme ou plutôt Aaron, m’avait expliqué que s’ils me trouvaient, je m’étais toute ma famille et la tueraient. Et c’était ce qui était arrivé la veille ou je m’étais fait attaquer par des vampires Ce n’était qu’une diversion. Donc maintenant orpheline, Aaron était devenu ma seule famille. J’ai vécue avec lui durant plus de trois ans. Durant ces trois années, il m’a tout enseigné et j’étais devenue comme sa petite sœur, quoique j’aie voulue être us par moment, mais cette relation me convenait très bien. On était heureux et on était toujours là pour l’autre… Sauf cette nuit-là. On s’était chicaner sur un sujet et j’étais partie de mon côté le laissant seul. Le lendemain lorsque j’avais regardé le journal, j’avais vu sa photo. Il était mort cette nuit-là. Pendant plusieurs jours, j’ai cherché la raison de sa mort, sans jamais rien trouver. Est-ce une mort naturel ? Non pas à son jeune âge. Est-ce une attaque ? Et de qui ? Et pourquoi ? C’était plusieurs questions qui me tournaient dans la tête, mais sans jamais trouver de réponse. Après une semaine, j’avais décidé de baisser les bras. S’il avait été là, il m’aurait dit de continuer, mais maintenant qu’il n’était plus là, je n’avais plus aucune raison de continuer. Donc j’avais fait mes bagages et j’étais partie. Je devais partir et m’éloigner de tous ces malheurs. Donc je pris le premier vol pour New York. Là-bas, j’avais fait la connaissance d’une fille. Elle était vraiment sympa et elle l’est toujours. Lorsque je l’ai rencontré, elle était chanteuse dans un groupe et elle m’y a fait entrer. Depuis, on se produit dans les clubs. On a beaucoup voyagé, mais on a finalement décidé de rester à San Francisco. Loeva y était originaire alors on est resté chez ses parents le temps de trouver un travail et surtout un appartement. En ce qui concerne mon « travail » de tueuse, j’ai tout laissé tomber à Paris… Seulement, mon passé ma rattraper. C’était un terminant un show au club ou je travaillais. En sortant, j’ai vu une personne en difficulté, et surtout mal en point. C’est surement mon côté protectrice qui est sortie, mais je suis allé l’aidé et c’est à ce moment-là que j’ai reconnu une créature dont Aaron m’avait parlé. Une simple humaine n’aurait jamais réussi à les combattre, mais voilà je n’en étais pas une. Et c’est là qu’il m’a vu. L’histoire était en train de se répéter. Seulement, cette fois, ce n’était pas Aaron… C’était un homme beaucoup plus vieux que lui, mais dans un sens ils étaient pareils. Deux observateurs. Sauf qu’au début, il ignorait que c’était peine perdue. Depuis la mort d’Aaron, j’avais renoncé à être tueuse et puis j’avais la musique maintenant. C’était le plus important. Être tueuse m’avais enlevé des personnes très chère. Alors pourquoi recommencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://coming-home.forumactif.com
http://monde-charmed.forumsactifs.comVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
to build a home  :: PERSONNAGE :: Need something :: Facebook-